Conseils diététiques : Faire baisser son LDL cholestérol


piou-diete03Modifier ses habitudes alimentaires est le facteur le plus important :

  • Sans alcool
  • Diminuez les sucres et produits sucrés
  • Diminuez l’apport en acides gras saturés et en acides gras trans
  • Privilégiez les matières grasses riches en acides gras insaturés: margarines végétales non hydrogénées et huiles végétales
  • 5 fruits et légumes par jour c’est le minimum !

 

Mangez des fibres ! 

Les fibres des légumineuses, des céréales complètes mais surtout des fruits et des légumes, emprisonnent les graisses dans notre tube digestif, ce qui limite leur absorption. De plus les antioxydants contenus dans les fruits et légumes préviennent l’oxydation du cholestérol et évitent la formation de plaques dans les artères (atéromes).

Associée à une diminution de consommation de graisses saturées, la consommation de fruits et de légumes protège la santé cardio-vasculaire.

Pour rappel, le cholestérol alimentaire ne représente que 10% de votre cholestérol sanguin : diminuer sa consommation de produits riches en cholestérol (exemple des œufs) aura un impact minime. Alors ne bannissez pas le cholestérol alimentaire.liquir-filled-chocolate


Les phytostérols : le faux cholestérol

Le cholestérol peut être fabriqué dans le corps ou / et apporté via l’alimentation, dans ce cas il est exclusivement apporté par les produits animaux. Les plantes contiennent des phytostérols qui ont la propriété de diminuer le cholestérol sanguin et surtout, de donner aux industriels un nouveau levier marketing pour faire vendre leur margarines.

Les phytostérols entrent en compétition, au niveau de l’absorption intestinale, avec le vrai cholestérol : ce qui diminue son absorption.

On estime que les phytostérols peuvent faire baisser de 10% en moyenne le “mauvais” cholestérol (ce qui représente la part apportée par l’alimentation en cholestérol), mais que chez 30 % des sujets consommant régulièrement des aliments enrichis en phytostérols, cela ne change rien (3) ! Ou presque, car dans tous les cas, cette consommation entraîne une augmentation des taux de phytostérol sanguin, dont nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences, mise à part, une baisse de la concentration plasmatique en β-carotène (vitamine A : fruits et légumes de couleur orangée).

Alors si vous consommez régulièrement des produits enrichis en phytostérols, consommez bien au minimum  5 fruits et légumes par jour afin de couvrir vos besoins en β-carotène.

L’ ANSES (Agence Nationnale de SEcurité Sanitaire) recommande également aux enfants, femmes enceintes et allaitantes d’éviter de consommer des produits enrichis en phytostérols.

Pernille Marteau, diététicienne


Sources :

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *