La grande famille des lipides


Zoom sur les petites bébêtes qui composent les matières grasses famille-liides

La famille des lipides comprend principalement 4 composés :

  • Les triglycérides (TG) : forme de stockage.
  • Les phospholipides (PL) : composent les membranes de toutes les cellules.
  • Les vitamines liposolubles (Vit A, D, E et K) : ont un rôle physiologique essentiel propre.
  • Le cholestérol (Chol) : il a un rôle structurel et est précurseur de certaines hormones.

Ces molécules sont elles-même composées ou formées à partir d’acide gras (AG) :

  • Les acides gras saturés (AGS) dont les acides gras saturés athérogènes (AGSA).
  • Les acides gras monoinsaturés (AGMI).
  • Les acides gras polyinsaturés (AGPI) dont les acides gras essentiels (AGE).
  • Les acides gras trans (AGT) et conjugués (AGC).

Ces acides gras vont être apportés par notre alimentation, mais le corps peut également les fabriquer à partir d’autres acides gras mais également à partir de tous les nutriments : les glucides, les protéines, l’alcool et même les fibres alimentaires. C’est principalement le foie qui réalise ces synthèses.

SEUL deux acides gras ne peuvent être synthétisés par notre organisme, et un dont les quantités produites sont insuffisantes pour couvrir nos besoins. Ces acides gras sont alors dit essentiels et doivent obligatoirement être apportés par l’alimentation.

C’est la nature de l’acide gras qui va jouer un rôle physiologique dans notre organisme. Je vous invite à découvrir leur rôle spécifique en vous référant à chaque famille d’acide gras.

Tous les acides gras entrent dans la compositions des membranes de toutes nos cellules, et deuxième rôle commun :  l’apport et le stockage d’énergie. Leur nombre important en éléments carbone  les rendant champion des sources de Calories (de 4 à 36 atomes de carbones). lipides

 

Macronutriment Energie apportée par gramme
Lipides 9 Kcal
Alcool 7 Kcal
Protéine 4 Kcal
Glucides 4 Kcal
Polyols 2,4 Kcal
Acides Organiques 2,4 Kcal
Fibres 2 Kcal

La mémoire du gras

En moyenne 95% des lipides que nous consommons sont sous forme de triglycérides (réserve d’énergie des plantes et animaux). 80 % d’entre eux sont immédiatement stockés de nouveau sous la forme de triglycérides. Les 20 % restant sont utilisés comme source énergétique par les muscles et par le cœur.

Les lipides de réserve sont stockés dans les cellules graisseuses (ou cellules adipeuses). Ces cellules peuvent gonfler jusqu’à 100 fois leur taille ! Ce sont les seules cellules de notre corps que nous pouvons voire à l’œil nue.

dsc009432

Mais quand c’est l’overdose de lipides, de nouvelles cellules vont être créées. L’inconvénient c’est qu’une fois créées, ces cellules peuvent fournir de l’énergie en libérant des acides gras, mais elles ne disparaîtront jamais ! Même avec le plus efficace des régimes, le corps les garde sous le coude en attendant le prochain repas du dimanche.

On peut dire, tout comme pour nos muscles, que notre graisse a une mémoire !

De ce fait, il est plus difficile pour les personnes ayant été en surpoids de maintenir leur amaigrissement : seule solution pour éliminer ce surplus de cellules adipeuses : la liposuccion… 🙁


Le goût du gras

Le gras donne du goût ! Il a toujours fait partie de notre alimentation, il enrichit notre plat de saveurs, avant d’enrichir notre tour de taille de quelques centimètres !

Des scientifiques de l’Université de Purdue aux Etats-Unis affirment, d’après une étude (1) parue dans la revue Cemical Senses(2), que la saveur du gras, aussi surnommé “oléogusto” (du latin : goût du gras) serait une saveur à part entière et rejoindrait la liste des 5 saveurs primaires : le sucré, le salé, l’amer, l’acide et l’unami.

 

Pernille Marteau, diététicienne


Source :

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *